Test avec succès d’un nouveau train à sustentation magnétique à Changsha

Laura
french.china.org.cn, Mis à jour le 28. 05. 2018


Le 23 mai, un prototype de train à sustentation magnétique de nouvelle génération a été testé avec succès, ayant atteint une vitesse supérieure à 160 km/h sur une ligne expérimentale située à l’Université nationale des technologies de Défense à Changsha.

Selon des experts, la réussite de ce test représente un résultat important dans la réalisation du projet de transport moderne sur rail déterminé dans le 13e Plan quinquennal de développement économique et social de la Chine, signifiant que la Chine a maîtrisé les technologies clés de transport à moyenne vitesse et revêtant une signification importante pour promouvoir le développement des techniques chinoises de transport à sustentation magnétique.

Surnommé « aéronef à hauteur nulle », le train à sustentation magnétique est caractérisé par le fait qu’il y a zéro contact et zéro frottement entre la carrosserie et le rail. Il présente ainsi les qualités suivantes: du bruit faible, une usure minuscule et un entretien facile. Il existe aujourd’hui deux sortes de lignes à sustentation magnétique en service dans le monde: celle à grande vitesse et celle à basse et moyenne vitesse. Le train à sustentation magnétique à grande vitesse roule, comme son nom l’indique, à grande vitesse, mais présente des restrictions comme la structure compliquée de son système, un coût élevé, le grand rayon de son braquage et des exigences rigoureuses de sélection de ligne. Le train à basse et moyenne vitesse, quant à lui, requiert une structure relativement simple, un petit rayon de braquage et des sélections souples de lignes, mais présente des restrictions comme une faible efficacité de traction et une augmentation limitée de la vitesse. Comment mettre au point des trains à sustentation à moyenne vitesse en valorisant pleinement leurs avantages et réduire leurs désavantages, voilà un nouveau sujet auquel fait face le développement du transport sur rail en Chine.

Depuis 2009, l’Université nationale des technologies de Défense, en coopération avec la CRRC Tangshan Co. Ltd., la Société du développement du transport à sustentation magnétique de Beijing et l’Institut de l’Ingénierie électrique relevant de l’Académie des Sciences de Chine, a réalisé une série de percées dans les techniques clés en suivant la voie d’une innovation autonome en intégration civile et militaire et grâce à des efforts de longues années, permettant de mettre au point un prototype de train à sustentation magnétique pouvant atteindre une vitesse de 160 km/h, et jetant ainsi une base technique solide pour le développement du transport à sustentation magnétique disposant d’une vitesse moyenne de 200 km/h.

Ce nouveau type de train à sustentation magnétique, combinant les avantages du transport à sustentation magnétique à grande vitesse et à basse et moyenne vitesse, fournira un moyen de transport sur rail écologique, rapide et pratique pour la Chine et convenant parfaitement au transport entre les villes, entre villes centrales et villes satellites, et dans les agglomérations urbaines.

Suivez-nous sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.