​Le poète tawanais Yu Guangzhong: Mes trois voyages dans le Hunan m’ont laissé une excellente impression

Laura
french.china.org.cn, Mis à jour le 20. 12. 2017


Le célèbre poète tawanais Yu Guangzhong s’est éteint à l’âge de 90 ans des suites d’une maladie le 14 décembre.

Originaire du Fujian, né à Nanjing dans le Jiangsu, le poète est parti pour Hong Kong en 1949 ensemble avec ses parents avant de s’installer à Taiwan l’année suivante. Il est pourtant profondément lié au Hunan: il a composé non seulement plusieurs poèmes sur cette province tels que Le Fleuve Xiangjiang et La Déesse de la Rivière Miluo, mais encore il est venu au Hunan à trois reprises en 1999, 2005 et 2006.

Yu Guangzhong est venu au Hunan pour la première fois en 1999 et a donné une conférence au collège Yuelu. Il a affirmé, à cette occasion, que le Hunan lui avait laissé une excellente impression.“Bien que ce soit ma première arrivée au Hunan, avoue le poète Yu Guangzhong, la province paraît si mystérieuse, si belle et si familière à tout intellectuel chinois, probablement pour des raisons liées à la culture chinoise, ou à la littérature classique. Qu’il s’agisse de La Tristesse de la séparation, chef-d’œuvre de grand poète patriote Qu Yuan de la Chine antique, ou des romans modernes dont La cité frontalière de Shen Congwen, le Hunan donne une impression et une image très très belles”.

En 2005, à l’occasion du tournoi sur invitation La rivière Miluo de Chine – Tournoi international sur invitation de barques-dragons, la ville de Yueyang a invité le poète Yu Guangzhong pour présider la cérémonie de culte. C’est à ce moment-là que Yu Guangzhong a composé la poésie La Déesse de la Rivière Miluo qu’il a lue à la tête de 300 000 spectateurs. En mai 2006, le poète, âgé de 78 ans, est venu pour la 3e fois au Hunan pour participer au Forum sur la culture du thé de Shimen tenu à Changde et donner une conférence intitulée La Culture chinoise et la culture du thé et du Zen de Shimen.

 

Suivez-nous sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.